mercredi 11 juillet 2012

Le confort individuel prime sur tout

Jean-François Fortin fut élu avec une confortable majorité aux dernières élections fédérales. M. Fortin obtint le meilleur résultat du Bloc québécois, soit 3669 voix d'avance sur sa principale adversaire. Il reçut même près de 58% des suffrages valides à Sainte-Flavie. Plusieurs voient aujourd'hui en lui le futur chef de la formation souverainiste à Ottawa.

Cette analyse occulte une toute autre réalité: celle de la «majorité silencieuse». M. Fortin ne jouit au fond que de l'appui de 36% des électeurs qui osent encore se rendre aux urnes, c'est-à-dire à peine un électeur inscrit sur cinq.

Les gens de Sainte-Flavie virent le cheminement de M. Fortin. Enseignant en science politique au Cégep de Rimouski, il devint bientôt maire de sa municipalité. Il agissait pratiquement comme le député en titre de sa circonscription depuis deux ans et s'impliqua récemment lors des «grandes marées». Aurait-il pu être plus près de ses commettants? Il faut croire que oui puisque les deux tiers des Flaviens et des Flaviennes - préférant l'abstention ou les autres partis - ne se sont pas exprimés en sa faveur.

À moins que le désintérêt pour la chose publique - toute cause confondue - ait atteint un niveau catastrophique. Proposez n'importe quoi afin de faire de la politique autrement et vous verrez que la moitié de la population s'en fiche! Parmi les 50% restant, tous ne s'intéressent pas aux mêmes enjeux. Décidément, il n'y a plus de lieux de rassemblement. Le confort individuel prime sur tout.

Où allons-nous collectivement lorsque nous affirmons notre cynisme envers la chose publique, notre fatigue de la souveraineté, notre ennui de parler français, bref notre lassitude d'être ce que nous sommes? N'est-il pas temps plutôt de se rallier à ce que notre petite nation en terre d'Amérique compte encore de projets inachevés?

Article paru dans l'hebdomadaire L'Information de Mont-Joli le 14 septembre 2011 à la page 6.

Lecture suggérée

Beauchemin, Jacques. 2007. La société des identités. Éthique et politique dans le monde contemporain, 2e éd. rev. et augm. Outremont: Athéna, 224 p. ISBN: 978-2-922865-56-1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire